.: Marcelline Sachet : une vie de foot :.

 

Née le 11 octobre 1928, Marcelle PICHONNAT découvre le basket à 11 ans à l'ESPERANCE SPORTIVE du MOULON. Lorsqu'elle quitte le Berry pour la capitale, elle n'abandonne pas le sport et pratique le basket dans l'équipe de CHAMPIONNET SPORT à PARIS. Sportive dans l'âme, elle se tourne ensuite vers la gymnastique.

C'est pourtant une autre balle ronde qui va rendre célèbre dans la région celle que tout le monde appelle Marcelline. Sa rencontre, puis son mariage en 1950 avec Pierre SACHET, populaire footballeur au RACING CLUB BERRUYER, font entrer le football dans sa vie ; il ne la quittera plus.

Tous les dimanches pendant 15 ans et par tous les temps, cette membre active du RACING va suivre son mari sur les terrains. Comment s'étonner qu'un jour de 1963 elle réponde à l'appel de Noël GALLO qui lui demande de l'assister pour encadrer les jeunes footballeurs. Elle apprend auprès de lui les bases de l'entraînement et de l'arbitrage.

En 1966, le RACING CLUB BERRUYER fusionne avec le FOYER SAINT FRANÇOIS pour devenir le FOOTBALL CLUB DE BOURGES. Tout naturellement, elle entre au Comité Directeur et y restera juqu'en 2002, malgré tous les bouleversements que le club a connu. Elle en est aujourd'hui Vice-Présidente d'Honneur.

Création de l'équipe en 1966

Déjà germe une idée novatrice pour l'époque : organiser des rencontres de football féminin. Les débuts sont confidentiels et les matchs opposent les femmes des joueurs aux femmes des dirigeants. L'idée fait son chemin et l'équipe s'ouvre vers l'extérieur : les féminines du FC BOURGES affrontent des équipes comme les Nouvelles Galeries et l'Hôpital Militaire.

En 1969, la section féminine devient officielle et la LIGUE DU CENTRE organise un championnat féminin.

FC Bourges (année 1971)

En 1972, sous son impulsion, la prestigieuse équipe du STADE DE REIMS, où évolue une ancienne joueuse du FC BOURGES, vient affronter une sélection du Centre au stade Séraucourt. Peu importe le résultat, le football féminin vient d'obtenir une reconnaissance populaire et médiatique.

FC Bourges (année 1983)

En 1983, le FC BOURGES participe aux barrages d'accession au niveau national et échoue aux portes du paradis. Ce paradis, les joueuses vont y parvenir en 2002 après une victoire héroïque à 10 contre 11 sur le terrain d'Arpajon sur Cère dans la banlieue d'Aurillac, et un match retour maîtrisé par les berruyères. Ceux qui ont assisté à ces moments ne sont pas prêts d'oublier cette émotion (Lire le résumé de la saison 2001-2002). Cette fois les larmes étaient de joies, une belle récompense pour une carrière exceptionnelle ! Que de chemin parcouru par cette section féminine longtemps regardée avec condescendance au sein du club et au dehors.

FC Bourges (année 1995)

De nombreuses joueuses ont porté les couleurs du FC BOURGES avant de réussir à l'échelon supérieur sous d'autres cieux. Citons-en une seule, pour ne vexer personne : Jocelyne HENRY partie au STADE DE REIMS puis à Messine en Italie comme joueuse professionnelle, avec à son palmarès une participation à la Coupe du Monde à Mexico en 1971 et deux titres de championne d'Italie.

Fidèle au souvenir de son frère, Gérard PICHONNAT, grand espoir disparu à la suite d'un accident survenu sur un terrain et dont la Coupe du Cher des 18 ans honore la mémoire, Marcelline SACHET illustre la devise du FC BOURGES " A vaillant cœur rien d'impossible " !

Marcelline SACHET a reçu, le samedi 8 février 2003, la médaille d'argent de la Jeunesse et des Sports des mains de Claude SIMONET, Président de la Fédération Française de Football.

Palmarès de la section féminine durant cette période :

Championne de la Ligue du Centre :

1975-1976, 1980-1981, 1982-1983, 1990-1991, 1992-1993, 1995-1996

Championne du Cher :

1991-1992, 1992-1993, 1993-1994, 2001-2002

Coupe du Cher :

1970-1971, 1991-1992, 1992-1993, 2003-2004

Fermeture de la fenÍtre